Back to top

5-22

Error message

Deprecated function: implode(): Passing glue string after array is deprecated. Swap the parameters in drupal_get_feeds() (line 394 of /home/ohpe/public_html_767/includes/common.inc).
volume: 
5
pubdate: 
20030131
published: 
eid: 
100
number: 
22

ACCESJUSTICE.CA

Section: 

La Fédération des associations de juristes d'expression française de common law inc. (FAJEFCL) est en train de créer accesjustice.ca, un site Web voué à la promotion de l'accès à la justice dans les deux langues officielles du Canada pour les juristes et les justiciables dans les juridictions de common law partout au pays. Ce site contient présentement des renseignements sur la législation dans différentes provinces, l’accès à la justice, l’aide juridique, l’enseignement de la c

LE DIABÈTE AU CANADA – 2E ÉDITION

Section: 

http://www.hc-sc.gc.ca/pphb-dgspsp/publicat/dic-dac2/francais/01cover_f.html

La deuxième édition du rapport Le diabète au Canada a été publiée et elle est maintenant disponible en direct. Cette deuxième édition présente les données sur la prévalence et l'incidence du diabète, les facteurs de risque, l'évolution de l'état de santé des personnes diabétiques, et l'utilisation des services de santé.

PRÉVENIR ET AGIR SUR LES CONFLITS EN MILIEU DE TRAVAIL

Section: 

Si les années quatre-vingt ont été marquées par la recherche de la performance et de la réussite individuelle, depuis les débuts de l’an 2 000 on constate un revirement : la redécouverte et la revalorisation du bon vieil esprit d'équipe.  Dans plusieurs organismes, il n'est plus question d'encourager la compétition entre employés, d'autant moins qu'avec les multiples coupures de postes, les amalgations ou disparition de services dans certains organismes causées par l'environnement économiques de la fin des années 90, les effectifs ont rétréci. Désormais, on attend de nous qu'on se serre les coudes et qu’on travaille en équipe.
Comme vous le savez tous, le travail d'équipe permet de regrouper des compétences diverses, réunies dans le but d'atteindre un objectif précis. Adhérer à une équipe, c'est participer à un projet commun, s'entendre sur les moyens à prendre pour atteindre les buts fixés, assumer sa part de responsabilités et partager ensemble les échecs comme les succès.  

Qu’est-ce qui fait le succès d’une équipe?
Source : Johanne Tremblay, Coup de Pouce, février 2001

  • Des rôles et des attentes clairs -  Johanne Verdier, présidente d' une firme de formation et de coaching en ressources humaines, insiste sur l’importance de fixer les attentes en fonction des responsabilités et du niveau d’expérience de chacun. Le chef d’équipe ne doit pas présumer des forces et des limites de chacun et doit poser ces questions: «Qui n’y croit pas? Qui connaît quoi? ». C’est un débroussaillage indispensable.
  • Un engagement de tous - C’est ici qu’entre en jeu l’esprit d’équipe, que Ghislaine Labelle appelle aussi l’énergie de la solidarité. Elle a maintes fois observé comment la structure d’une entreprise peut miner l’engagement des troupes. L’engagement repose sur une vision qui doit s’appuyer sur des valeurs et non sur des chiffres de vente.

  • Des compétences définies, complémentaires et reconnues - Sous la colonne des compétences, Johanne Verdier réunit aussi bien l’expérience que les connaissances et les aptitudes de chacun à interagir. Selon Ghislaine Labelle, 90% des équipes de travail fonctionnent très bien sur le plan de la tâche, mais seulement 10% d’entre elles arrivent à maintenir des relations de qualité. Elle voit dans la complémentarité un gage de succès. «Il devient plus facile d’atteindre un bon climat parce qu’il n’y a pas de chevauchement de pouvoir. Tout le monde a l’impression d’apporter quelque chose à l’équipe.»

  • Les qualités des bons coéquipiers - Qu’on travaille à 2, à 6 ou à 20, notre équipe est un nid de conflits! La maturité des membres est donc indispensable à l’épanouissement du groupe. Pour atteindre cette maturité, quatre qualités:
  • Se connaître : On peut ainsi définir nos limites et en informer les autres: «J’ai du mal à donner mon opinion si je n’ai pas toutes les données en main.» Quand on se connaît, on arrive à s’observer dans des situations de conflit et à comprendre pourquoi on a tendance à garder l’information pour soi ou à faire la gueule quand untel dévoile sa 14e idée du siècle.
  • Connaître les autres - Complémentaire à la première, cette qualité nous aide à comprendre pourquoi nos coéquipiers font ce qu’ils font et comment ils peuvent nous compléter.
  • Etre flexible - Puisque tous les membres de l’équipe sont différents et ne fonctionnent pas de la même façon, chacun doit garder une ouverture d’esprit face à des suggestions qui le heurtent au premier abord.
  • Savoir communiquer - Dans l’entreprise, on ne choisit pas ses collègues, c’est pourquoi il faut apprendre à gérer les conflits. «La source d’un conflit est un besoin qui n’est pas satisfait, rappelle l'auteure Johanne Verdier. Le conflit nécessite donc une confrontation, ce que beaucoup de gens sont incapables de supporter.»

Travailler ensemble c'est bien plus que d'assoir plusieurs personnes autour d'une même table.  À première vue, on s’attend à ce que chaque membre d'une équipe contribue par leur savoir-faire à l’objectif commun et, de plus, travailler en étroite collaboration avec des gens qui ne partagent pas nécessairement leur façon de voir les choses. pas de problème. Sauf que lorsque plusieurs personnes travaillent dans un même groupe, il faut malheureusement s'attendre à ce que des conflits surgissent parfois entre les membres de l’équipe.  En fait, si chaque membre d'une équipe pouvait affirmer qu’il est satisfait du travail accompli, qu’il a le sentiment de bâtir des relations et d’apprendre d'une telle expérience, voilà ce qui reflèterait une vraie collaboration d’équipe !  Pour ce faire, iI faut alors s’intégrer dans l'équipe.  Donc comment peut-on rester soi-même, de façon à apporter notre contribution et ce dans un enviromment  qui permet de nous épanouir professionnellement ?  

Subscribe to RSS - 5-22