Back to top

QUESTION DE SURVIE : ÇA PREND PLUS QUE DE L’ARGENT !

Error message

Deprecated function: implode(): Passing glue string after array is deprecated. Swap the parameters in drupal_get_feeds() (line 394 of /home/ohpe/public_html_767/includes/common.inc).
Section: 

Dans cet article, vous y trouverez les grandes lignes de l’atelier de formation « À la recherche de ressources» qui a été offert par le Centre ontarien d’information en prévention au début d’avril à Ottawa.

Suite aux diverses coupures budgétaires, les sources de financement ne sont plus aussi accessibles que celles que nous avions au cours des "années de vaches grasses". Les sources traditionnelles de financement ont été soit réduites, disparues ou bien celles qui existent encore font face à une concurrence féroce.  C’est pourquoi plusieurs organismes se sont tournés vers d'autres sources alternatives de financement pour ainsi assurer la survie de leur organisme ou bien de leurs projets. Ils sont appelés à développer des mécanismes qui les amèneront à s’autofinancer.  

Assurer la durabilité de vos projets

D’ailleurs, au cours des dernières années, nous avons pu constater que le concept de durabilité (sustainability) a capté l'imagination des gouvernements, des collectivités, des organismes non gouvernementaux et des autres institutions de nombreux pays et régions.  Vous avez peut être même remarqué que plusieurs bailleurs de fonds tiennent à savoir comment vous avez l’intention de poursuivre votre projet lorsque leur contribution financière sera épuisée. Les organismes autant que les gouvernements ont d’ailleurs constaté que les projets ponctuels de courte durée ne peuvent apporter un suivi ou favoriser une mise sur pied de programmes ou initiatives viables.

[...] la viabilité est devenue un slogan creux que les ONG (organismes non-gouvernementaux) se sentent obligées d'employer parce que les mécanismes de financement étalé sur trois ou cinq ans des bailleurs de fonds les y contraignent. (http://www.web.net/~ccicsos/policy/doc6f.html)

Plusieurs organismes cherchent et essaient une variété de moyens créatifs pour intéresser les entreprises privées, le secteur public et la population en général afin de diversifier leurs sources de financement.  Le concept de durabilité qu’on associait plus particulièrement aux projets environnementaux se voit maintenant élargir sa portée afin d’élargir son concept à tous projets communautaires.

La diversification des sources de financement comportent plusieurs avantages pour les organismes.  Elle permet d'acquérir, entre autres, une plus grande autonomie par rapport aux bailleurs de fonds gouvernementaux et une plus grande flexibilité au niveau du fonctionnement.  En diversifiant ainsi les sources de financement, cela permet de se protéger au cas où un bailleur de fonds déciderait de réduire ou même cesser son aide financière.

À la recherche de ressources

Avant d'obtenir les ressources nécessaires pour un projet, une des premières étapes consiste à déterminer  quelles ressources financières, humaines et physiques l'organisme que votre organisme aura besoin pour mener à terme plusieurs projets en même temps.  En planifiant ainsi à long terme, vous identifiez précisément les ressources dont vous aurez besoin et réduisez le nombre de va-et-vient nécessaires entre l'organisme et les sources de financement.

Pour commencer, vous devez faire le bilan des ressources dont vous avez besoin pour l'ensemble de vos projets et non le faire seulement pour un projet en particulier.  Ce bilan vous permettra...
* d'identifier les activités et projets à réaliser au cours de la prochaine année;
* d'identifier ensuite les ressources requises pour ceux-ci;
* de faire l'inventaire des ressources de votre organisme;
* d'identifier les ressources à acquérir et de les classer par catégorie selon qu'elles sont financières, physiques ou humaines;
* d'élaborer un plan d'acquisition - quoi et où, et qui s'en chargera; et
* d'évaluer vos priorités - il se peut que vous ne réussissiez pas à trouver toutes les ressources que vous avez identifiées et c'est pourquoi il est préférable d'établir des priorités.
Il faut faire attention à ne pas traduire trop vite en argent les ressources dont vous avez besoin.  Il est plus facile de vous offrir des biens et/ou services que de l'argent.  Par exemple, il sera plus d'avoir accès à un local gratuitement que de demander 500 $ pour en louer un.

Il est difficile de choisir le type de ressources qui conviendra le mieux à un projet donné.  Afin de choisir la source de financement la plus rentable pour ses projets, il importe de tenir compte des facteurs suivants :
* Le moment approprié -  on doit se demander si on a immédiatement besoin d'argent ou bien si dans un premier temps l'engagement du partenaire éventuel suffit;
* Les ressources requises - la demande doit être réaliste;
* La description du projet - la présentation doit être adaptée au type d'organisme ou d'entreprise que l'on désire aborder;
* Le respect des valeurs - l'organisme doit être d'accord avec la méthode de financement choisie. Certaines activités de financement, comme les loteries, peuvent être inacceptables pour certains organismes.  

Maintenant qu'on a identifié les ressources dont on a besoin, il faut maintenant se mettre à la recherche de partenaires potentiels.

Le secteur privé est reconnu depuis longtemps comme une source alternative de financement des initiatives locales.  Les entreprises sont de plus en plus sollicitées pour appuyer financièrement les organismes et c'est pourquoi il faut bien préparer et présenter ses demandes.  Il arrive souvent que les entreprises accordent la priorité aux demandes provenant de leurs employés.  Il faut s'attendre qu'en échange de leur appui financier, elles voudront augmenter leur visibilité ou leur crédibilité et rehausser leur image de «bonne société».  Le secteur privé peut non seulement offrir un appui financier mais aussi des dons en nature, le savoir-faire de professionnels et des programmes ou ateliers de formation de toutes sortes.

Qu'est-ce que le secteur privé peut vous offrir ?
* Des dollars - les établissements financiers et autres sociétés privées prévoient dans leur budget un certain nombre de dons.  Certaines associations professionnelles en font de même.
* Des ressources humaines - il peut s'agir de travailleurs bénévoles qui offriront leur expertise, ou d'employés en prêts de service.
* Des services/biens - vous pouvez demander à vous servir de matériel du production, comme le photocopieur, ou d'espace de travail inoccupé.  Certains vous offriront même leurs produits à prix réduit ou gratuitement.
* Des compétences - vous pouvez demander à une firme de comptable de vous aider à établir votre budget ou encore à une société de relations publiques d'organiser votre campagne promotionnelle ou de créer un logo.
* Du matériel et de l'équipement - vous pouvez vous procurer des fournitures de bureau, des meubles inutilisés, etc.

Maintenant que vous êtes prêts, préparez-vous à rédiger votre demande
* une entente formelle - lettre brève et concise où vous avez utilisé le «vous» plus souvent que le «nous»; soyez spécifique;
* un sommaire de votre projet;
* une introduction - identifiez ce qui pourrait motiver le partenaire à collaborer avec votre organisme; souvenez-vous que les raisons pour soutenir votre activité ne sont pas toujours aussi évidentes pour eux que pour vous;
* une description de votre projet;
* l'investissement espéré du partenaire;
* les avantages pour le partenaire (des évidences concrètes) - décrire tout ce qui peut être réalisé grâce à leur apport;
* le temps accordé à la prise d'une décision;
* les remerciements.
Faites le suivi de votre proposition - après l'avoir présentée, restez en contact avec la personne chargée de prendre la décision concernant le financement.  Soyez également prêts à modifier votre proposition si cela s'avérait nécessaire.

Une autre tendance qu'on a vu surgir au cours des dernières années est le recours à des campagnes de financement.  C'est une activité qui demandent beaucoup d'énergie et de temps comparativement aux bénéfices qu'on en tire.

Les campagnes de financement permet de s'assurer d'une certaine viabilité mais permet aussi d'atteindre d'autres objectifs tels que ...
* de faire connaître le programme ou bien l'organisme;
* de favoriser les relations avec la communauté;
* de sensibiliser le public à certains problèmes;
* d'analyser les pratiques du groupe;
* d'évaluer la valeur du travail fait ; et
* de recruter du personnel ou des bénévoles.

Augmenter vos chances de réussite en...

* adoptant une approche marketing dans la recherche de partenaires - cibler et rechercher;
* étant méthodique et systématique;
* donnant un peu plus que ce que l'on attend de vous - ne dévoilez pas dès le début tous vos atouts;  
* encourageant chez les partenaires un sentiment d'appartenance au projet;
* et en établissant des liens serrés avec les partenaires, même lorsque cela crée de la frustration.  Soyez amis avec vos partenaires.  Développez des liens avez eux.  Souvenez-vous qu'ils collaborent avec ceux qu'ils connaissent et qu'ils aiment et ceux en qui ils ont confiance.

Comme dans tout projet, il est important d'évaluer chaque activité de la stratégie de financement.  Cette évaluation vous permettra d'identifier les points forts et faibles de la stratégie.  Les résultats obtenus pourront servir à la planification de votre prochaine activité de financement.

Pour conclure, la recherche de ressources se résume en quatre grandes étapes :
* Justifier le bien-fondé de notre initiative : quelle est votre mission, vision et valeurs; quels besoins voulez-vous combler; quel est votre clientèle-cible; quelle gamme d'activités offrez-vous pour combler ces besoins ? quel sont les collaborateurs potentiels, quelles contribution apportent-ils;  quelles sont vos principales réalisations; pouvez-vous démontrer que la communauté appuit ou nécessite ces services?
* Identifier les ressources nécessaires : ressources humaines, financières, biens et services
* Développer des liens avec les collaborateur potentiels; bâtir un réseau en se demandant qui nous connaît et comment nous connaissent-ils; qui est susceptible de s'intéresser à notre initiative et pourquoi; qu'ont-ils à nous offrir et pourquoi il nous le donnerait; comment pouvons-nous communiquer avec eux; et
* Présenter son cas : donner un aperçu de votre initiative, une brève description de l'initative, un plan qui décrit comment on va répondre aux besoins, comment on va évaluer les objectifs, financement futurs et budget.


POUR EN SAVOIR PLUS....

> Le financement
Source : Conseil régional de loisir, 4120, boul. Chauvreau, bureau 225, Sainte-Foy PQ  G2E 5A6;
tél. : (418) 877-9490.

> Je vous aide en m'aidant (1987)
Source : Conseil canadien de développement social, 55, avenue Parkdale, C.P. 3503 - Succ. C                              Ottawa, Ontario   K1Y 4G1.

> Le financement de votre événement
http://www.lafete.org/FT_f/fest/Ft_ff1-a.htm

> Suggestion pour l'organisation d'un évènement
Source : http://info.hc-sc.gc.ca/hppb/cny/pubf/journee_de_l'enfant/suggestions.htm

> Levée de fonds pour votre organisation
Source : ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation
http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/rural/facts/89-079.htm

> Atelier de formation «Àla recherche de ressources» offert par le Centre ontarien d’information en prévention.  Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec Christiane au (416) 408-2121, poste 2229 ou, sans frais, au 1 800 263-2846

> Partenariat à l’épreuve
L'auteure analyse de manière précise et nuancée la façon dont se sont mis en place des comités tripartites ainsi que leur mode  de fonctionnement.  On retrouve dans ce livre les barrières, les contraintes, les paradoxes ainsi que les résistances potentielles qui peuvent survenir lors de la mise en euvre du processus de partenariat.  Source : Éditions Saint-Martin, 5 000, rue Iberville - bureau 203, Montréal PQ  H2H 2S6    tél. : (514) 529-0920

Edition: