Back to top

Virus du Nil occidental : attention aux piqûres de moustiques!

Error message

Deprecated function: implode(): Passing glue string after array is deprecated. Swap the parameters in drupal_get_feeds() (line 394 of /home/ohpe/public_html_767/includes/common.inc).

Virus du Nil occidental : attention aux piqûres de moustiques!

Depuis le début de l’été certaines régions ont détecté la présence du virus du Nil occidental.

Selon le journal l’Express, il y a beaucoup plus de moustiques porteurs du virus du Nil occidental cette année à Toronto, un nombre record selon les responsables de la santé publique de Toronto.
 
De plus, le virus a fait son apparition plus tôt que d'habitude, conséquence de la température qui plus élevée cet été dans la région.
 
À ce jour, on a repéré 89 populations de moustiques infectés par le virus du Nil occidental dans la province, soit le nombre le plus élevé pour la même période depuis 2002.
 
La province a également constaté des cas humains probables et confirmés d'infection au virus du Nil occidental, un phénomène que l'on commence généralement à observer en août et en septembre. (http://www.lexpress.to/archives/9164/ )

Les précautions sont à prendre.

Voici un aperçu sur ce virus :

Le virus du Nil occidental (VNO) s'attrape par la piqûre d'un moustique. Il est présent au Québec depuis 2002. Il peut être contracté au Canada, aux États-Unis et dans plusieurs autres régions du monde.
 
En Amérique du Nord, les infections causées par le VNO sont saisonnières et épidémiques. Elles surviennent au cours de l'été et se poursuivent jusqu'à l'automne.
 
L'origine du VNO remonte à 1937 où il a été isolé pour la première fois en Ouganda, dans la région du Nil occidental en Afrique.
 
Symptômes
 

Dans la majorité des cas, les personnes infectées par le VNO ne présentent aucun symptôme. Certaines peuvent toutefois avoir une légère fièvre.
 
Lorsqu'une personne développe des symptômes, ceux-ci apparaissent 3 à 5 jours après la piqûre du moustique.
 
Les symptômes du VNO les plus fréquents sont :
 •maux de tête;
 •fièvre.
 
Ces symptômes peuvent être accompagnés de :
 •douleurs musculaires;
 •éruptions de boutons;
 •rougeurs.
 
Quand consulter
 
Vous devez consulter rapidement un médecin si vous ressentez :
 •maux de tête graves et inhabituels;
 •forte fièvre;
 •raideur de la nuque;
 •confusion;
 •faiblesse musculaire.
 
Traitements
 

Il n'existe aucun traitement et aucun vaccin contre le VNO. La plupart des personnes infectées guérissent sans aucun traitement.
 
Les personnes gravement malades peuvent être hospitalisées. Elles reçoivent alors des soins pour stabiliser et améliorer leur état de santé.
 
La capacité de lutter contre le virus dépend de l'état de santé de la personne et de son âge. Cette capacité diminue en vieillissant.
 
Complications
 

Moins de 1 % des personnes infectées développent :
 •une maladie grave comme l'encéphalite, c'est-à-dire une inflammation du cerveau;
 •des problèmes nerveux parfois permanents.
 
Dans de rares cas, le VNO peut causer la mort.
 
Les personnes âgées de 50 ans et plus et celles ayant un système immunitaire affaibli par d'autres maladies sont plus susceptibles de présenter des complications.
 
Transmission

Le VNO se transmet à l'humain par les piqûres de moustiques. Ces derniers deviennent porteurs du virus en piquant un oiseau infecté. Le VNO infecte surtout les oiseaux et, occasionnellement, les humains ou d'autres espèces animales.
 
Tout le monde peut attraper le VNO. Les personnes les plus susceptibles de l'attraper sont celles qui s'exposent aux piqûres de moustiques, telles que :
 •les personnes qui travaillent à l'extérieur, les travailleurs saisonniers et forestiers;
 •les adeptes du plein air.
 
Le VNO peut aussi se transmettre par transfusion sanguine ou lors d'une transplantation d'organes, mais le risque demeure faible.
Le virus ne se transmet pas par contact d'une personne à l'autre. Rien n'indique qu'il peut se transmettre d'un oiseau ou d'un animal infecté à une personne.
 
Protection et prévention
 
Des mesures simples peuvent être prises pour se protéger des piqûres de moustiques. Éviter ces piqûres constitue la meilleure façon de prévenir une infection par le VNO.

Se protéger des piqûres de moustiques

Les piqûres de moustiques peuvent transmettre différentes maladies aux humains. Le meilleur moyen de s'en protéger est d'éviter de se faire piquer. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour réduire les risques de piqûres :
 •Évitez de sortir durant les périodes où les moustiques sont les plus actifs, soit au lever et au coucher du soleil.
 •Portez des vêtements longs de couleurs claires pour aller à l'extérieur.
 •Évitez de porter des parfums.
 •Utilisez un chasse-moustiques lors de vos activités extérieures.
 •Installez des moustiquaires en bon état sur les portes et les fenêtres de votre maison ainsi que sur votre tente et votre abri de camping.
 •Cherchez à réduire le nombre de moustiques.

Pour plus de détails, consultez : http://www.sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/virus-du-nil/

Edition: