Back to top

LA COLLABORATION INTERORGANISATIONNELLE : EN QUÊTE DU PARTENAIRE IDÉAL

Section: 

Nous avons pu constater depuis ces derniers dix ans des changements intenses qui ont affecté profondément les habitudes de travail personnelles et professionnelles, les tâches attendues de chacun de nous et les processus même d'organisation du travail.  Ces transformations visent à valoriser une réponse adaptée aux besoins organisationnel évalués. Par exemple, nous pouvons observer de réels efforts de planification qui visent le rapprochement des interventions au lieu de vie de la clientèle

Cependant, la réalité quotidienne demeure toutefois autres pour de nombreux consommateurs de ces services. L'accès réel aux services reste limité parce que ceux-ci souvent débordés (listes d'attente) et parfois même inexistants lorsqu’ils sont hors des grands centres urbains, ou que leurs critères de priorités ne correspondent pas aux besoins identifiés.  

Devant cette tendance, on a vu des organismes de santé et de services sociaux réaigr en mettant sur pied des réseaux de services qu’on appelle «services coordonnées» ou bien «services intégrées».  Ces réseaux de services coordonnés comprend, selon Hjern et Porter (1981), un regroupement d'organisations (toutes celles qui contribuent à offrir des services à une clientèle), un noyau d'organisations (généralement au nombre de trois à cinq, celles qui sont les plus fréquemment impliquées dans les prestations de services et disposent des ressources les plus importantes pour celles-ci) et des structures de maintien du réseau (sans lien avec la prestation même des services, comme des comités de travail, un comité directeur, une table de concertation, etc.).

Dans ce type de structure, on reconnaît habituellement l'existence de trois grands niveaux de coordination : 1. la discussion volontaire de cas entre intervenants d’organismes différentes ; 2. le développement d’un protocole d’entente entre deux ou plusieurs organisations pour systématiser l'échange d'informations sur les besoins des clients ; et 3. la coordination des programmes.  Cette  dernière requiert une transformations des pratiques et demande une structure basé sur la collaboration interorganisationnelle.  Il s’agit pas ici de collaborer avec des partenaires que l’on connaît déjà mais au contraire d’acquérir une stratégie qui permettra d’identifier le partenaire idéal.

LA RECHERCHE DE PARTENAIRES

On peut rechercher des partenaires de diverses façons. Certains organismes  savent de prime abord avec quelles autres types d’organismes qu’ils aimeraient coopérer tandis que d'autres sont enthousiastes à l'idée de développer de nouveaux partenariat mais n'ont aucune idée du genre de partenaires qu'il leur faut et ni où les trouver. Certains identifient de manière informelle le partenaire éventuel soit en faisant appel à leur réseau ou bien à des recommandations qu’on leur fait, tandis que d'autres utilisent une approche plus structurée. Dans les deux cas, cela vaut la peine de se préparer :

Trouver les partenaires qui ont du potentiel

Les deux principales questions à se poser sont : quelles sont les possibilités que nous offre notre réseau ?  Quels sont nos objectifs de partenariat ?

De nombreuses recherches de partenaires échouent parce que l’organisme entretient des attentes irréalistes ou évite de s'engager à fond. On devrait donc avoir comme point de départ un document dans lequel on y retrouverait les attentes vis-à-vis le partenaire et la stratégie de collaboration qu’on entend mettre en oeuvre.

II vaut toujours la peine qu’un organisme prenne le temps de définir les valeurs, compétences et attitudes qui seront mis à profit de l’autre organismes ainsi que  de préciser ses attentes face à ses futurs partenaires avant de débuter la recherche du partenaire idéal.

  • Valeurs

Quelle est l'attitude de l’organisme à l'égard des programmes et services qu’offrent l’organisme ?
Quels aspects de la culture ou des valeurs de l'organisme entrent en ligne de compte dans la recherche de partenaires?
L'organisme est-il apte et disposé à changer pour faire place aux besoins des partenaires éventuels?

  • Attentes

Quel type de partenaire l'organisme cherche-t-i l? Un partenaire égal ? Un associé ? Un assistant ?
Quel genre de partenariat envisage-t-ie de créer ?
Quelles avenues de développement entend-il prendre ?

  • Compétences de base

Quels sont les compétences qui permettront d’avantager ou de faire avancer l'organisme dans son secteur ? Les ressources ? Le savoir-faire ? Le réseau ?
L'organisme cherche-t-il un partenaire qui renforce ses compétences ou qui les complète?

  • Établir des critères de recherche

Que recherchons-nous chez nos partenaires afin de pouvoir atteindre nos objectifs ?

  • Repérer les candidats

Quelles organismes répondent le plus à nos besoins ?

  • Choisir les partenaires

Parmi les organismes qui répondent à vos besoins, lesquels voulons-nous plus précisément comme partenaires et pourquoi ?Invitez les organismes éventuels à une première rencontre et discuter ensemble des objectifs de votre programme ou projet.

SAVOIR CE QU’ON RECHERCHE

Une fois que votre organisme est prête à formuler ses critères de recherche ou les qualités souhaitées chez le partenaire, il est maintenant prêt à arrêter son choix.  Il est donc important de trouver des partenaires dont les possibilités d’accroître soit son expertise ou l’étendue de ses services et programmes. Les qualités souhaitées doivent être détaillées de sorte à en restreindre l'envergure, car une recherche mal ciblée coûte cher en temps et en argent. Par contre, des critères trop précis risquent de mener à un cul-de-sac. Il faut donc faire preuve de souplesse et d'envisager diverses avenues.

Classez les candidats en tenant compte de la culture et des valeurs de leur organismes, des projets de collaboration antérieurs, de leur stabilité, de leur esprit de décision, de leur gestion ainsi que de la qualité de leur programmation et services, sans oublier leurs compétences de base.

Soyez prêt à formuler ce que votre organisme a à offrir aux éventuels partenaires. Au départ, la collaboration devrait être fondée sur ce que les partenaires font de mieux, c'est-à-dire sur leurs secteurs d'activités et leurs expertises bien établis. L’important c’est que les deux parties en sortent gagnant.  

LES OBJECTIFS CACHÉS

Il se peut que des partenaires éventuels aient des objectifs cachés. Soyez-en conscient lors de la négociation de votre collaboration. Déterminez quels avantages ils cherchent à tirer de ce partenariat   Certains organismes peuvent collaborer avec le vôtre uniquement pour s'assurer de ne pas rater d'occasions. Il Ils ne tiennent pas alors nécessairement au succès de de votre projet et n'y contribuent pas vraiment. Il faut donc bien se préparer pour éviter de tels écueils.

LES AFFINITÉS

La bonne entente entre les principaux décideurs des deux organismes et un sentiment de transparence et d’imputabilité sont d'importants facteurs de réussite. Sur papier, l'entente ou le partenariat éventuel peut paraître attrayant, mais ce sont en fin de compte les affinités entre les divers partenaires qui décideront du succès ou de l'échec de la collaboration.  Il n'existe aucune règle stricte pour évaluer cette partie de l'équation, mais il faut prendre le temps d'apprendre à connaître votre partenaire dans leur environnement

CONCLUSION

Il va de soi que certains facteur tels que l'engagement et l'établissement de liens sont moins tangibles et qu’ils sont plus difficiles à évaluer que d’autres critères. Il reste qu'ils sont quand même  importants dans votre choix définitif. Si le partenariat entre votre organisme et un autre ne répond pas aux  attentes respectives sur le plan organisationnel,  votre collaboration peut alors s'avérer stérile ou remplie d’obstacles même si elle semble être prometteuse selon votre point de vue. Votre recherche d’un partenaire prend fin lorsque vous avez repéré le partenaire approprié. Il arrive souvent qu’une première recherche ne permet pas de trouver ce partenaire idéal.  Il ne faut pas se décourager et reprendre votre démarche en élargissant cette fois-ci vos critères et en identifiant de nouveaux.

Edition: