Back to top

Qualité de vie

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LA SANTÉ DES ENFANTS ET L’ENVIRONNEMENT

Section: 

Ce nouveau document traite particulièrement des agents chimiques et des expositions toxiques et de leurs impacts sur la santé des enfants. Produit par le Partenariat canadien pour la santé des enfants et de l'environnement (PCSEE). Vous pouvez le télécharger à : http://www.healthyenvironmentforkids.ca/english/resources/card_file.shtml?x=2400

LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES PEUVENT NUIRE À VOTRE SANTÉ

Section: 

… Ce que vous pouvez faire pour changer les choses.
Le mois dernier à Montréal, le Canada a accueilli la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques. Il s'agit de la plus importante conférence intergouvernementale sur le sujet depuis l'adoption du Protocole de Kyoto en 1997. On y a reçu plus de 10 000 participants provenant du monde entier.

Pourquoi doit-on se préoccuper des changements climatiques?
Les changements climatiques n'entraînent pas qu'un réchauffement de la planète. Ils touchent tous les aspects météorologiques, y compris la température, la configuration des vents et les précipitations, et peuvent avoir des conséquences considérables sur l'environnement, l'économie et la société. Au cours des dernières années, nous avons commencé à voir au Canada des indices de changements climatiques : la fonte du pergélisol dans le Nord, le nombre croissant de jours où la qualité de l'air est mauvaise, la baisse du niveau d'eau dans nos lacs et nos rivières, sans compter les phénomènes météorologiques extrêmes comme les sécheresses, les tempêtes de verglas et les inondations.

SOMMAIRE DU DEUXIÈME RAPPORT SUR LA SANTÉ DES FRANCOPHONES DE L’ONTARIO

Section: 

<>L’Institut franco-ontarien de l’Université Laurentienne, en collaboration avec le Programme de recherche, d’éducation et de développement en santé publique, a publié en décembre 2005 le Deuxième rapport sur la santé des francophones de l’Ontario. Le sommaire de ce rapport suit. Le rapport complet est disponible au site :
http://www.sdhu.com/content/resources/folder.asp?folder=4113&parent=11&lang=1

Introduction et méthodologie
Le premier Rapport sur la santé des francophones de l’Ontario, qui a été publié en 2000 par le programme de Recherche, éducation et développement en santé publique, recommandait en 2000 d’assurer un suivi au rapport. Ce Deuxième Rapport sur la santé des francophones de l’Ontario offre une mise à jour et se présente sous le même format et adopte les mêmes paramètres que le premier. Il définit « francophone » en fonction de la langue maternelle. Il utilise l’approche des déterminants de la santé et analyse généralement les mêmes variables, sauf lorsque les questions de l’enquête de 1996-1997 ne se retrouvent pas dans l’enquête de 2000-2001 et que, pour des considérations reliées à la disponibilité des ressources, quelques variables ont dû être considérées par l’équipe et le comité consultatif comme de moindre importance. À la différence du premier rapport, toutefois, le deuxième est le résultat de la contribution de plusieurs auteurs. Le deuxième rapport est basé principalement sur l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2000-2001, à laquelle s’ajoutent les données du Recensement de 2001. L’équipe technique, dirigée par la même épidémiologiste que pour le premier rapport, a utilisé la même méthodologie, améliorée par l’expérience du premier. Elle a effectué des compilations pour l’ensemble de la population, pour les groupes sociolinguistiques (francophone, anglophone, allophone) et pour les régions et les subdivisions régionales de la province, dans le but de faire des comparaisons entre les divers groupes.

Profil socio-démographique

Le portrait socio-démographique fait état de changements en profondeur: vieillissement, amélioration de la scolarité et de la littératie. La population de langue maternelle française représente 4,7 % de la population ontarienne, mais, à 3,9 %, elle forme une moins grande proportion de la population des régions métropolitaines de recensement. Elle se retrouve en proportion croissante dans le centre de la province, dans la région métropolitaine de Toronto, et elle est de plus en plus multiculturelle, même si sa principale source de nouveaux arrivants demeure le Québec. Le nord-est demeure la région où sa proportion est la plus grande, l’est, celle où se trouve le plus grand nombre. La population de langue maternelle française de l’Ontario est plus âgée, en moyenne, que l’ensemble de la population, et les personnes aînées comptent une plus grande proportion de femmes que l’ensemble de la population ontarienne. Son niveau de scolarisation est moins élevé, ce qui est relié à la moyenne d’âge: ce sont les personnes aînées qui sont moins scolarisées, alors que les générations plus jeunes sont à un niveau comparable à leur groupe d’âge dans l’ensemble de la population ontarienne. La structure occupationnelle des francophones est assez semblable à celle de l’ensemble. Le revenu moyen se compare à celui de l’ensemble; toutefois, il est moins élevé que celui de la population anglophone et celui des femmes francophones est plus élevé que celui de l’ensemble des Ontariennes.

Auto-évaluation et autogestion de la santé

OPTIONS HABITATION POUR LES AÎNÉS

Section: 

La plupart des aînés veulent demeurer autonomes dans leur communauté. Ils veulent également maintenir leur style de vie. Les besoins et les aptitudes des gens changent toutefois avec l'âge. C'est pourquoi certains aînés doivent penser aux options de logement qui s'offrent à eux. Ce lien vous offrira une série de ressource très utiles pour vos clientèles aînés. <

MARCHÉ EN TERRAIN GLISSANT : LES FEMMES MALTRAITÉES ET LEURS EXPÉRIENCES AVEC LE SYSTÈME DU BIEN-ÊTRE SOCIAL DE L'ONTARIO

Section: 

Un nombre important de femmes, qui reçoivent de l’aide sociale, sont victimes de mauvais traitements dans leurs relations intimes. La réglementation et les conditions qui les qualifient pour l’aide sociale peuvent affecter de façon négative leur sécurité et leur bien-être (ainsi que ceux de leurs enfants), leur égalité, leur indépendance et leur contribution dans la société. Cette recherche explore cette problématique. Pour avoir accès au rapport cliquez sur le lien suivant :

CONCILIATION TRAVAIL-VIE PERSONNELLE – COMMENT LES RÉGIONS SE COMPARENT-ELLES ?

Section: 

Dans quelle mesure les travailleurs canadiens réussissent-ils à concilier leurs multiples rôles de travailleur, de conjoint et de parent, le cas échéant ? Y a-t-il des différences entre les régions au Canada ? De nouveaux indicateurs accessibles depuis le site Web innovateur des RCRPP – www.qualitetravail.ca – apportent certaines réponses à ces questions. Il s’agit du deuxième ensemble d’indicateurs sur la Conciliation travail-vie personnelle selon la région au Canada, qui sont tirés du rapport de recherche innovateur préparé par Linda Duxbury (Université Carleton) et Chris Higgins (Université Western Ontario), Where to Work in Canada? An Examination of Regional Differences in Work Life Practices.

RENDRE VOTRE CHEZ-SOI PLUS SÉCURITAIRE : FACILE!

Section: 

Au fur et à mesure que les baby-boomers s'apprêtent à prendre leur retraite, ils cherchent un logement qui, moyennant quelques rénovations, leur permettra de mener une vie autonome. On compte également de nombreuses personnes qui décident de prendre soin des membres vieillissants de leur famille à la maison. Selon le Conseil canadien de la sécurité, les chutes constituent le principal problème de sécurité pour les aînés canadiens. La plupart des chutes graves se produisent à domicile – pourtant quelques simples précautions et modifications suffisent pour prévenir une mauvaise chute.

LE RÉSEAU – NUMÉRO AUTOMNE 2005 DU BULLETIN DU RÉSEAU CANADIEN POUR LA SANTÉ DES FEMMES

Section: 

Le dernier numéro de la revue Le Réseau, la publication officielle du Réseau canadien pour la santé des femmes, est maintenant disponible en ligne et présente des articles de fond sur les sujets suivants : crise mondiale; le VIH/sida et la santé des femmes dans le monde; progression du VIH/sida chez les femmes canadiennes; des taux alarmants de VIH-sida chez les femmes autochtones du Canada, les voix silencieuses de l'épidémie de VIH-sida au Canada - Les femmes africaines et caribéennes de Toronto ; améliorer la disponibilité de la contraception d'urgence; les femmes veulent de l'information fiable en matière de médicaments, et non de la publicité; le Canada a besoin d'une stratégie de santé et de guérison pour les femmes des Premières nations, les Inuites et les Métisses - Le système de santé fait défaut à la plupart des femmes autochtones tout au cours de leur vie, et bien plus!

RÉPERTOIRE DES RESSOURCES EN FRANÇAIS DES ORGANISMES MEMBRES DU RÉSEAU CORPS

Section: 

Ce répertoire contient des centaines de ressources en français sur des sujets variés (problématique du tabac, la nutrition, l’activité physique, développement communautaire, développement organisationel, toxicomanie, problématiques pré, post natales et de la petite enfance, entraide, communication en promotion de la santé etc.) Ces ressources sont disponibles chez Plus de 17 centres de ressources en promotion de la santé du réseau corps. Pour avoir accès à ce répertoire cliquez sur le

MODÈLES DE SANTÉ ET DE LA PROMOTION DE LA SANTÉ

Section: 

Ce texte est extrait du module 3 du cours en ligne du réseau corps en promotion de la santé 101. Dans ce module, nous explorons les modèles qui sont à la base de la promotion de la santé. Ce module vous présente trois différentes façons d'envisager une problématique de santé. Les modèles démontrent combien notre perception des causes de la santé et de la maladie influence le choix de nos actions afin d'adresser ces causes.

Quelles sont les causes des cardiopathies ?

Cette question peut sembler très simple mais lorsqu'elle est posée à trois différents professionnels de la santé, les réponses ne sont pas nécessairement les mêmes.

Pages

Subscribe to RSS - Qualité de vie