Back to top

LA COMMUNAUTÉ : PARTENAIRE DU CHANGEMENT

Section: 

La communauté a un rôle important à jouer quand vient le temps d'apporter un changement.  Pour la faire participer, un des premiers pas qu'elle doit faire est de reconnaître avant tout la nécessité de "changer".. La clé d’un changement réussi semble être un mélange de volonté, de collaboration, de renseignements utiles, d’accès aux ressources matérielles et d’organisation stratégique.  Plus les membres de la communauté seront renseignés sur la relation qui existe entre les conditions socio-environnementales et la santé individuelle et collective, plus ils seront conscients de l’incidence de ces facteurs sur leur santé.  C'est à partir de cette prise de conscience que l'on peut voir des membres d'une communauté s’organiser, planifier et partager des tâches avec les intervenants.    En faisant participer la communauté, elle prend davantage de responsabilités afin de s’assurer du succès de leurs actions; c'est ce qu'on appelle l'"empowerment" de la communauté.

Que vient faire la promotion de la santé dans ce processus de changement.  Comme vous le savez probablement," l’approche «promotion de la santé» est orientée vers la santé en tant que ressources et vers la mise en place des conditions favorables à l’amélioration de la santé et du bien-être.  Cette approche tient compte de multiples déterminants de la santé des individus et de la population tels que les habitudes de vie, les conditions de vie, l’environnement et d’autres." (Organisation mondiale de la santé, 1986).

Dans la pratique, cela se traduit par "la mise en place de ressources communautaires, la réalisation d'activités d'éducation populaire par le développement social et économique des communautés, l'établissement de nouveaux rapports de pouvoir en faveur des personnes victimes d'exclusion ou d'oppression et finalement par la revendication de changements sociaux, économiques et politiques favorisant une plus grande justice sociale " (L'action communautaire, p.3). 

L'action communautaire, c'est une stratégie efficace qui permet avant tout de focaliser les énergies et de mobiliser les ressources nécessaires afin de résoudre leurs problèmes qu’ils soient d’ordre environnemental, économiques ou sanitaires qui existent dans une communauté.  Elle émane des différents groupes de la communauté qui décident ce dont ils ont besoin.  Elle mise sur le partage du vécu de ces membres le développement de la sensibilisation aux questions essentielles et l'intervention collective.  

Comprendre la nécessité de faire participer la communauté

 

« La participation communautaire semble être un processus dynamique en évolution constante… les planificateurs devraient considérer la participation de la collectivité comme une démarche dynamique et non statique qui devrait conserver sa souplesse puisque les gens et les objectifs changent.  Rifkin

La participation de la communauté nous amène à renouveler notre perception des problèmes, à dépasser les barrières qui existent entre les questions économiques, sociales et politiques et à envisager des solutions novatrices. Pour être dynamique, une communauté doit pourvoir compter sur la participation d'un plus grand nombre possible de personnes engagées et ce, à différents niveaux : les représentants, les élus, les administrateurs et surtout ne pas oublier les membres de la communauté, eux-mêmes. La participation de la communauté permet aussi d'obtenir un meilleur appui de toute la communauté et de la responsabiliser davantage dans le processus d'un changement sain.  Cela permet également de tirer parti des ressources existantes et nécessaires pour améliorer la qualité des services et en élargir l’accès. 

Pour réussir à impliquer les membres de la communauté, nous devons créer un environnement qui va les inciter à participer activement au bien-être de leur communauté.   Il faut une participation qui leur est profitable, une action qui débouche sur des résultats qui n’auraient jamais été obtenus sans leur participation.

Avantages à impliquer la communauté

-          Ressources que les membres de la communauté apportent : En plus d’offrir leur temps, les personnes qui s’impliquent partagent leur expertise et amènent souvent avec elles des ressources matérielles et même quelque fois financières

-          Motivation accrue : Les communautés sont vivement intéressées à développer de meilleures approches pour motiver la participation

-          Expansion plus rapide du programme : Les responsables de projet augmentent leur chance d'atteindre davantage de personnes et de faire connaître leur programme ou activité en travaillant avec des bénévoles de la communauté

-          Se faire entendre auprès des décideurs : La communauté est une voix importante de pression auprès des décideurs.  Il faut en maximiser l’utilisation.

-          Trouver des solutions adaptées aux besoins de la communauté : En faisant participer la population au projet, indirectement on la sensibilise aux problèmes qui existent.  Il arrive souvent que les membres de la communauté puissent suggérer des solutions qui sont plus appropriées et efficaces.

Avoir de bonnes intentions n’est pas assez pour faire participer la communauté. Il faut que cette participation soit gérée soigneusement, être durable et que toute la population en bénéficie pour pouvoir donner de bons résultats.  Il faut s’interroger sur les conditions qui favorisent la participation, de même que sur les obstacles qui l’entravent.

Le rôle du responsable du projet sera de discuter, de préparer de concert avec la communauté, un plan qui permettra ...

·   Définir clairement les objectifs et les buts de la participation;

·   Définir clairement les responsabilités et les fonctions pour la collaboration avec l’équipe et

·   Décider des activités spécifiques qui leur permettront d’atteindre les objectifs. 

faire participer la communauté

Mobiliser c'est le processus qui confère aux individus, aux groupes et aux communautés, les moyens de prendre des décisions qu'il faut pour pouvoir planifier le changement et mettre en œuvre des stratégies connexes.

Trois déterminants pour mobiliser efficacement :

§         Le sens - le travail fait du sens pour ceux qui s'impliquent; ils comprennent ce qu'ils font et savent pourquoi ils le font;

§         La considération - peut aussi de définir par le « respect », la confiance et la reconnaissance du travail effectué;

§         La responsabilisation - la capacité des personnes à contribuer à la satisfaction et à assumer la responsabilisation des résultats. 

CRÉER UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE À LA PARTICIPATION

Un environnement favorable à la participation encourage la créativité, valorise les initiatives locales et élargit la base des ressources sur lesquelles on peut compter pour votre projet.  

Pour maximiser la participation de la communauté, il faudra…

·         Développer les compétences au sein de la communauté – À mesure la communauté s’implique dans la mise en œuvre du programme, ses membres auront besoin de nouvelles compétences pour soit exercer leurs fonctions actuelles ou bien de nouvelles.  Il faut alors être capable de leur fournir divers types d’appui  afin qu’ils puissent jouer de plus grand rôle, de former d’autres bénévoles ou pour les aider à suivre certaines activités dites « sur le terrain » et les progrès du programme;

·         Trouver des ressources au sein de la communauté pour encourager et appuyer leur participation – Un système d’incitation qui encourage le changement est un facteur important de motivation;

·         Mobiliser des ressources extérieures pour lancer des activités – Même si la communauté mobilise une partie de ses propres ressources, il faudra peut être que vous ayez recours quand même à des ressources externes à certains moments;

·         Assurer la survie de votre programme – Maintenant que votre programme est démarré et qu’il commence à donner des résultats tangibles, il faut déjà commencer à réfléchir sur les façons d’accroître et de diversifier son financement.  En effet, à chaque fois qu’on a recours qu’à une seule source de financement, on crée ainsi une dépendance qui va à l’encontre de la viabilité du programme;

·         Amener le projet aussi près que possible de la communauté .

 

Conclusion

Pour terminer, disons que l'action communautaire est une approche qui permet de rassembler des personnes autour d'un projet commun, se concerter pour atteindre un objectif et obtenir l'engagement «du cœur», de la «tête» et des «bras» pour la réalisation d'une œuvre collective.  L'action communautaire n'est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain.  Cela prend des semaines, parfois même plusieurs mois, avant de pouvoir avoir des résultats concrets.  L'action communautaire est une approche qui invite les personnes à devenir des membres actifs de leur communauté.  Elle exige du temps, de l'énergie et des convictions profondes mais elle en vaut la peine ! 

POUR EN SAVOIR PLUS... 

v      L’action communautaire : Guide de formation sur les étapes de l’intervention communautaire par Jocelyne Lavoie et Jean Panet Raymond (1993.  Source : Centre de formation populaire, 3575, boul. St-Laurent, Suite 406, Montréal, Qc.  H2X 2T7.  Tél. : (514) 842-2548 

v      Des communautés actives par Jean-Bernard Robichaud et Claude Quiviger (1990 240 p.).  Source : Diffusion Prologue,  2 975, Sartelon, Ville Saint-Laurent (Québec)  H4R 1E6                    1-800-363-2864 ou (514)332-5860

v      L'action communautaire : ses méthodes, ses outils, ses rouages et sa gestion (1986, 141 pages).  Source : Editions Saint-Martin, 5000, rue Iberville, bureau 201, Montréal Qc H2H 2S6; téléphone (514) 529-0920

v      La pratique de l'action communautaire (1996).  Source : Distribution de livres Univers, 845, rue Marie-Victorin, Saint-Nicolas Qc  G7A 2M3, tél. : (418) 831-7474

v      Entre nous : rebâtir nos communautés de M. Nozick (1995).  Source : Éditions Écosociété C.P. 32 052 - Succ. Les Atriums, Montréal PQ H2L 4Y5

Edition: