Back to top

Déclaration de Madame Léonie Tchatat suite au lancement du rapport 2017 de Campaign 2000: ''Mettre fin à la pauvreté des enfants et des familles n’est pas négociable : Construire des fondations plus solides pour les familles ontariennes''

Le rapport 2017 de Campaign 2000 souligne que 17,2 % des enfants ayant moins de 18 ans en Ontario vivent dans la pauvreté. C’est une diminution de 1,6 % par rapport à 2014. Il reste beaucoup de travail à faire et Campaign 2000 prône un objectif de réduction de la pauvreté infantile de 50 % d’ici 2019.
Parmi les outils pour y arriver, Campaign 2000 souligne l’efficacité des transferts gouvernementaux et des politiques publiques. Le rapport salue plusieurs mesures prises par le gouvernement provincial pour réduire la pauvreté, dont des changements législatifs. À ce titre, Campaign 2000 cite :

  • le Projet de Loi 148, Loi de 2017 pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois;
  • l’engagement de créer 100,000 places de garderie sur 5 ans;
  • les modifications au Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario qui le rendent accessible à plus d’étudiants;
  • la mise au point du Plan d’action triennal contre le racisme, entre autres.

Le rapport de Campagne 2000 signale que la pauvreté n’affecte pas tous les Ontariens et Ontariennes de la même façon : les femmes, les communautés immigrantes, les communautés racialisées, les Premières nations et les personnes en situation de handicap sont plus fortement frappées par la pauvreté.
Cette même tendance se produit au sein de la communauté franco-ontarienne, avec un impact accru pour les personnes qui se trouvent au recoupement de plusieurs de ces facteurs d’appauvrissement. Pensons à une mère monoparentale immigrante francophone récemment arrivée; ou à un enfant francophone racialisé vivant en situation de handicap.
À titre d’exemple, les données du Recensement de 2006 pour la Région métropolitaine de Toronto montrent que :

Chez les filles (0 à 14 ans)

  • Alors que 18,3% des filles francophones nées au Canada vivaient en situation de faible revenu en 2006, 34,5% des filles francophones immigrantes étaient dans la même situation.
  • Alors que 9,4% des filles francophones non racialisées vivaient en situation de faible revenu en 2006, 34,8% des filles racialisées étaient dans la même situation.

Chez les garçons (0 à 14 ans)

  • Alors que 16,2% des garçons francophones nés au Canada vivaient en situation de faible revenu en 2006, 35,6% des garçons francophones immigrants étaient dans la même situation.
  • Alors que 9% des garçons francophones non racialisés vivaient en situation de faible revenu en 2006, 33,7% des garçons racialisés étaient dans la même situation.

Comme on peut le remarquer, si l’écart est grand entre les enfants francophones nés au Canada et les enfants francophones immigrants, un écart plus prononcé sépare les enfants francophones non racialisés et les enfants francophones racialisés.
Campagne 2000 adresse aujourd’hui plusieurs recommandations aux décideurs gouvernementaux :

  • S’engager à éradiquer la pauvreté infantile et familiale, commençant par réduire cette pauvreté de 50% d’ici 2019.
  • Faire du travail rémunéré une porte de sortie de la pauvreté.
  • Sortir les gens de la pauvreté par le biais d’une rémunération adéquate et suivant les recommandations du rapport Sécurité du revenu : Feuille de route pour le changement.
  • Assurer l’accès équitable aux soins de santé pour tous.
  • Assurer l’accès aux services à la petite enfance et de garde à l’enfance.
  • Améliorer l’accès équitable au logement abordable.
  • Soutenir des opportunités pour les jeunes.
  • Répondre au manque d’équité affectant les groupes marginalisés.

Cette dernière recommandation nous semble particulièrement importante, en ce qu’elle vise à réparer la situation d’injustice accentuée qui frappe les communautés marginalisées, dont les femmes et les mères monoparentales Francophones et les Francophones immigrants récents, racialisés, et/ou en situation de handicap.

Léonie Tchatat

Fondatrice et Présidente de La Passerelle-I.D.É.
Commissaire à la Commission ontarienne des droits de la personne
Porte-parole Francophone de Campagne 2000

Edition: