Back to top

Exposition à la pollution de l’air par les matières particulaires au Canada

Section: 

Les matières particulaires (PM2,5) constituent l’une des composantes principales de la pollution de l’air. Elles désignent un mélange de particules de moins de 2,5 microns de diamètre, y compris les aérosols, la fumée et la poussière. Selon l’étude sur la charge mondiale de morbidité, la pollution de l’air par les PM2,5 est la cause d’environ 2,9 millions de décès partout dans le monde tous les ans, et elle est associée à un risque accru de mortalité de cause non accidentelle liée à des maladies circulatoires et respiratoires.

Dans une étude faisant appel à la Cohorte santé et environnement du recensement canadien de 1991 (CSERCan), cette association a été observée au Canada, un pays où le niveau de pollution de l’air ambiant est relativement faible. Une étude subséquente faisant appel à l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) et à la cohorte de mortalité corrigée pour les covariantes comportementales (par exemple, le tabagisme) a conclu à un risque de mortalité accru à un seuil de concentration plus faible. L’analyse de l’ESCC a utilisé un modèle national à petite échelle (1 km2) de PM2,5, permettant ainsi d’obtenir des estimations d’exposition plus précises que les modèles antérieurs.

En lire plus

Edition: