Back to top

Une réflexion de Nexus santé - Les tendance budgétaires pour les organismes à but non lucratif et en promotion de la santé

Section: 

Une réflexion de Nexus santé - Les tendance budgétaires pour les organismes à but non lucratif et en promotion de la santé
Au lieu réviser nos activités de la dernière année, veuillez consulter notre rapport annuel.

Nous voulons plutôt prendre cette chance pour souligner un nombre de tendances budgétaires touchant les organismes à but non lucratif (OBNL) ainsi que ceux qui œuvre dans l’avancement de la promotion de la santé. À travers les piles de rapports, de documents, de déclarations gouvernementales et de courriels (qui ne cesse de nous inonder)  il y a aucun doute que certains changements ont lieu qui doivent à tout pris nous préoccuper.

Voici quelques exemples de tendances qui sont non seulement notables, mais cruciales a notre secteur:

1. L’austérité demeure; l’emphase sur le rapport coût-efficacité et la responsabilité ne cesse de croître. Cette perspective récente du gouvernement ontarien indique une révision ainsi qu’un examen continuel du renouvellement et de la réorganisation des programmes afin de mesurer leur efficacité et de rendre les programmes plus économiques. Il est donc plus important que jamais de démontrer que nos programmes ont un impact et font une différence de façon durable.

2. Les retours sur investissement, les mesures des impacts sociaux et l’illustration de la valeur de nos programmes sont tous des approches et des termes que nous devons non seulement comprendre, mais que nous devons incorporer dans notre vocabulaire et notre façon de penser. Les donateurs, les organismes de financement, nos partenaires et nos clients veulent savoir que nous avons réellement un impact en plus de démontrer une certaine efficacité. La difficulté dans notre secteur est d’employer une logique d’affaires sans perdre nos valeurs de services sociaux qui nous ont attiré vers ce domaine en premier lieu.

3. Les modèles de financement changent rapidement, car le financement est de plus en plus rare et nous sommes demandés d’accomplir plus de choses avec moins. Comme l’a démontré le centre Mowat, les contrats d’impact social(en anglais seulement : http://mowatcentre.ca/tag/social-impact-bonds/) , l’attribution de financement en fonction de résultats (en anglais seulement http://mowatcentre.ca/tag/outcomes-based-funding/) et les mesures basées sur la juste valeur sont de plus en plus courants. Même si ces méthodes ne sont pas toujours les bienvenues dans notre secteur, elles deviennent réalité. Plutôt que prendre une approche passive, le centre Mowat en autre croit que les OBNL devraient les accepter et  s’impliquer afin d’aider à définir les lignes directrices de leurs utilités.

4. L’apprentissage intersectoriel est capital. Il y a de plus en plus d'opportunités d’acquérir des connaissances antérieur à nos réseaux habituels. Cet automne, le  Collective Impact summit [ en anglais seulement: http://tamarackcci.ca/resource-library/collective-impact-summit-2014 ] nous a lancé un défi de co-développer des pratiques robustes avec des mesures d’impact partagé à travers diverses collaborations. L’événement SIAA Talking Data [ en anglais seulement http://talkingdata2014.org/]nous a plongés dans l’analyse d’impact social. De plus, Comme participant et partenaire du Community Knowledge Exchange (CKX) summit  [en anglais seulement http://ckx.org/summit nous avons aussi eu la chance de partager nos connaissances et de discuter d’innovation sociale.

À Nexus santé, nous sommes courant de ces développements depuis un certain temps, mais jusqu’à récemment nous avons été contentés de mettre cette information de côté. Comme plusieurs, nous avons agi en observateur. Nous réalisons maintenant que nous devons être plus proactifs et reflétés davantage sur ces implications ainsi qu’aux bienfaits qu’ils peuvent apporter à notre organisation et à notre secteur en général. Nou s devons aussi encourager plus de discussions à propos des impacts sur les communautés comme celle des franco-ontariens. Restons  prudents, mais ne restons pas passifs à ces tendances qui auront inévitablement un impact sur notre travail.

 

Edition: