Back to top

Le gouvernement Harper travaille avec les Premières Nations de l'Ontario pour contrer le problème de l'abus de médicaments d'ordonnance

Section: 

Le gouvernement Harper travaille avec les Premières Nations de l'Ontario pour contrer le problème de l'abus de médicaments d'ordonnance

Greg Rickford, député de Kenora, et secrétaire parlementaire du ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord canadien, a mis en relief un investissement du gouvernement Harper visant à contrer l'abus de médicaments d'ordonnance dans les communautés des Premières Nations en Ontario. Cet investissement sera consacré à la prestation de services et à la continuité des soins; à l'intégration des services et à une meilleure collaboration entre les fournisseurs de services; et au renforcement des capacités, à la formation et à l'éducation, et contribuera à rétablir des communautés solides et en santé.

« Lors de la rencontre historique entre la Couronne et les Premières Nations, j’ai discuté avec plusieurs chefs des problèmes d’abus de médicaments d’ordonnance propres aux communautés de la circonscription de Kenora, a déclaré le député Rickford. J’ai le plaisir d’annoncer aujourd’hui que notre gouvernement prend des mesures concrètes pour aider les Premières Nations à s’attaquer à ce problème à l’échelle de l’Ontario. »

La ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, a louangé le travail du député Rickford à ce sujet à la suite de la Rencontre de la Couronne et des Premières Nations de février 2012.

« Greg Rickford a une compréhension approfondie et personnelle des défis liés à la prestation des services de soins de santé dans les communautés éloignée, puisqu'il a travaillé comme infirmier à Pikangikum. Il continue de travailler avec acharnement pour améliorer la qualité de vie des peuples des Premières Nations, souligne la ministre Aglukkaq. »

Le soutien financier du gouvernement Harper est le résultat du solide travail de collaboration entrepris par le Comité trilatéral des hauts fonctionnaires sur la santé des Premières Nations, dont les membres sont des chefs de l'Ontario et des représentants de divers ministères fédéraux et provinciaux. Lors de la première réunion de ce groupe de travail, les membres ont convenu à l'unanimité que s'attaquer au problème de l'abus des médicaments d'ordonnance constitue une priorité. Un plan d'action a été élaboré pour répondre aux besoins des communautés et est fondé sur des données probantes. Il tient compte de l'approche envisagée dans le document intitulé « Take A Stand - Prescription Drug Abuse Strategy » préparé par les chefs de l'Ontario, qui privilégie une approche fondée sur un continuum de soins dans le traitement de la toxicomanie.

Source : http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/nr-cp/_2012/2012-131-fra.php

Edition: