Back to top

LEADERS RECHERCHÉS !

Section: 

Ce mois-ci, nous publions à nouveau un article de fond très apprécié par nos lecteurs. Originalement, cet article a été publié le 18 juin 2001.

Sommes-nous tous des leaders ?  Pensez-y !  Qui d’entre vous n’a jamais eu l’occasion à un certain moment dans sa vie de jouer le rôle de leader ?  Cela peut être au moment où vous vous êtes impliqué dans un projet ou bien lorsque vous avez eu à en coordonner le développement.

Il existe plusieurs définitions du leadership. Nous pouvons affirmer qu'il s'agit de l'individu à qui la tâche incombe de diriger et de coordonner les activités et les gens liés au projet. Drucker définit le leadership comme étant l'exercice d'une influence dénudée d'autorité qui donne lieu à l'atteinte des objectifs. Il considère le leadership comme un ensemble de qualités et de caractéristiques que l'on attribue à ceux qui exercent une telle influence avec succès.  Le leadership n'est donc pas seulement un attribut mais aussi la somme des actions d'une personne. Sous cette défintion, chacun d'entre nous peut assumer le rôle de leader ou de meneur.

Plus que jamais le rôle des leaders d’aujourd’hui devient de plus en plus important.  Il est avant tout un visionnaire et un agent de changement.  Visionnaire, car il doit avoir une idée précise des changements à faire et de ce qui est susceptible de devenir plutôt qu’avoir une idée du changement tel qu’il apparaît.  Agent de changement, parce qu’il ne doit pas seulement amorcer le changement mais il doit également implanter une culture de changement, ce qui est une tâche lourde et pleine de risques. Il a comme tâche de vendre des idées, des valeurs, des engagements.

Pour être un leader efficace, il a besoin de plusieurs optiques : une optique pour ceux qui le suivent, une optique d’une réalité neuve et une optique qui lui permet de regarder le futur avec illusion. Il doit aussi avoir des atoûts au niveau de la communication car c’est un élément important pour favoriser une bonne interaction avec les membres de son équipe.  C’est par la pratique et l’expérience et non seulement par l’approfondissement de connaissances théoriques qu’on apprend et qu’on développe un style de leadership efficace. On devient leader en faisant le travail de leader.  C’est un apprentissage continu où l’on en tire des leçons régulièrement.

LES FORCES DU LEADER

Capter l’attention de l’entourage
Le charisme du leader est important. Il réussit à attirer les gens moins en raison des idées qu’il véhicule mais plutôt pour l’engagement qu’il témoigne et auquel il convie son entourage.  Pour cela, il doit connaître clairement ses objectifs et savoir comment il va les
atteindre.

Communiquer l’essentiel de la situation
En plus de connaître les objectifs, le leader doit aussi  les expliquer clairement.  Il faut vraiment qu’il réussisse à faire partager sa vision de ce qui devrait être.  Les membres de son équipe ont besoin de savoir le «qui», le «quoi», le «quand» du projet et non pas le «comment».  Il combine faits, concepts, et images et leur donne une signification qui peut être perçue, sentie, partagée par plusieurs personnes.

Garder la confiance des personnes
Le leader suscite la confiance non pas en recherchant un consensus mais en se montrant clair et stable dans ses orientations majeures.  Il fait preuve d’une certaine forme de constance, de fiabilité et de détermination. La confiance est le déterminant principale d’une collaboration qui fait faire de grande action.

Se maîtriser
Le leader reconnaît ses propres forces, les exploite efficacement et exerce une certaine emprise.  Pour lui le mot «échec» n’existe pas.  Il parlera plutôt d’«erreur», de «lacune» où «faux départ».  Il perçoit tout ce qui ne va pas comme une source d’apprentissage, une leçon à tirer.  Il n’a pas peur des critiques mais au contraire il les utilise comme une opportunité pour améliorer son style de leadership.

UN LEADER EFFICACE …

Pratique une écoute active - Un bon leader doit constamment décoder son environnement autant interne qu’externe.  Il donne à chaque membre de son équipe la possibilité de faire leur part.  Il identifie leurs besoins et de ceux de son équipe.  Il tient compte des ressources et de l’énergie disponible.  Il aide aussi son équipe à se définir et à réaliser les objectifs communs.  Il doit également comprendre que ces personnes ont des motivations différentes et ce, dans des situations différentes.  

Il fait également sentir aux membres de son équipe qu’il a confiance en eux, qu’ils sont des personnes importantes, uniques et respectés pour ce qu’ils font.  Il favorise la plus grande participation possible et permet également à chacun de s’épanouir et d’y trouver profit.

Favorise la participation active - Une des principales activités du leader est de favoriser la participation interactive et intelligente et ce, souvent par l’entremise du travail d’équipe. Il envisage donc l’avenir facilement et transmet sa vision des choses à accomplir et les objectifs à atteindre.  Il sait comment motiver, orienter et soutenir les membres de son équipe dans son élan d’efficacité même si des difficultés ou des obstacles surgissent.

Le leader prend les décisions qui s’imposent et les concrétiser après avoir consulté son équipe.  Plus les membres de son équipe ont la chance de participer à la prise de décision, plus ils sont motivés.  Par conséquence, cela permet également de développer un climat sain, de favoriser l’unité et la qualité de la décision en est meilleure.

Sait motiver son équipe
Comme on le sait, il n’existe aucune recette miracle pour éveiller la motivation.  Celle-ci vient d’une source intérieure.  Le leader doit créer une ambiance qui saura répondre aux besoins de son équipe.  Il a avantage à comprendre ce qui les motivent et de quelle façon ces motivations s’articulent.  En sentant leurs besoins comblés, les membres de son équipe développeront alors un sentiment d’appartenance.  Pour ce faire, le leader doit créer une ambiance de travail dynamique où tous canalisent leurs énergies en vue d’assurer le succès de leurs actions.  Il encourage également les membres à contribuer au niveau de leurs idées, travail et soutien.  

Gère efficacement les conflits
Le leader joue également un rôle de médiateur.  Il aura à faire face à différents types de conflits au sein de son équipe.  Ces conflits peuvent survenir suite à une décision concernant les moyens à prendre pour atteindre les objectifs ou le partage des ressources ou bien un conflit de personnalité entre les membres de l’équipe.  

Dans son rôle de médiateur, le leader se rend compte premièrement qu’une situation problématique existe; il l’analyse et l’évalue afin de déterminer si la cause du problème est externe ou interne.  Il doit faire attention à sa façon d’intervenir.  En intervenant sur la personne comme telle, il devient alors sensible aux perceptions et aux réactions émotives à son égard des personnes impliquées dans le conflit.  Par contre, s’il se concentre sur le processus plus que la personne, il contribue au succès de son équipe et permet à chacun d’être objectif et de trouver une solution.

Favorise la communication
L’art de communiquer et de s’aligner sont des éléments importants.  Le leader doit exprimer facilement et efficacement les décisions, les idées et les projets.  Il alloue du temps pour le partage d’information.  C’est alors plus facile pour lui de persuader son entourage à collaborer dans le sens voulu. De leur côté, les membres de son équipe doivent également apprendre à écouter et à s’exprimer clairement.

Est honnête et tient à son intégrité
Un bon leader ne met jamais son intégrité en jeu.  Ses actes seuls le démontrent.  Il doit faire attention de ne pas promettre plus que ce qu’il peut offrir car cela amènerait les membres de son équipe à se douter de lui.  C’est à partir de ce moment là qu’on commence à mettre en doute son intégrité et sa bonne foi.  Les personnes en général préfèrent suivre un individu à qui ils peuvent se fier, même s’ils ne sont pas toujours d’accord avec lui, plutôt que de suivre quelqu’un avec qui ils sont d’accord mais qui change fréquemment d’idée.

LES STYLES DE LEADERSHIP SONT  ...

... orienté vers les  tâches à accomplir.   

Le leader contribue à l’efficacité de son équipe.  Il est habituellement plus conscient des exigeances de la tâche donc il est plus facile pour lui d’évaluer le chemin à accomplir et de centrer les efforts de l’équipe sur ce qu’il reste à faire.  Il pose des questions qui provoquent la créativité et ajoute une cohérence à l’effort collectif.  Il organise les tâches et les distribue de façon à ce qu’elles répondent aux besoins de chacun.  Il n’oublie pas oublier qu’une tâche toujours accomplie par la même personne devient rapidement monotone pour elle.

... orienté vers les individus et les relations interopersonnelles.

Le leader est le membre le plus actif de son équipe.  Il apporte une contribution plus importante que les autres membres. Il a une connaissance générale de ses membres et aide à répondre aux besoins de chacun.  Cependant il ne faut pas qu’il oublie que ces besoins risquent de changer à l’occasion et qu’il doit en prendre régulièrement le poulx afin de vérifier s’ils sont toujours les mêmes. Il soutient également l’interaction entre ceux-ci.  Il est la personne qui représente le mieux les valeurs du groupe.  Il considère la réaction des autres à leur façon d’être et d’agir dans l’équipe.  Il règle dès le départ les problèmes émotifs qui peuvent exister au sein de son équipe.

POUR AMÉLIORER SES COMPÉTENCES EN LEADERSHIP

Ne laissez pas le hasard décider à votre place.  Le leader, comme toute autre personne, est vulnérable à la surprise.  En laissant le hasard décider pour lui, cela équivault à n’exercer aucun contrôle sur son influence.

Concentrez votre attention sur les objectifs de votre équipe en gardant en tête la vision.
 La facilité à envisager l’avenir vous aide à créer et à transmettre la vision des choses à accomplir et des buts à atteindre.

Variez vos stratégies d’influence.
Le leader doit rester imprévisible.  Des habitudes connues de tous sont limitatives.  Elles réduisent l’impact de votre attention.  En variant ses comportements d’influence, il conserve et obtient l’attention des autres.  Il adopte des stratégies d’intervention en fonction du contexte et des personnes de façon à maintenir leur attention.

Tenez compte des intérêts des personnes et des objectifs de votre équipe.  Le leader cherche une façon acceptable de mettre les ambitions et les ressources personnelles de chacun au service de l’équipe.

Soulignez la contribution de chacun.  Il n’y a rien de plus motivant pour les membres de son équipe d’être reconnus pour leurs efforts et les tâches qu’ils ont bien accomplies.  Il s’assure d’être perçu comme une personne qui ne fait pas d’erreur lorsque vient le moment d’attribuer le crédit pour ce qui a été fait.  À long terme, il en sort gagnant car sa crédibilité au sein de son équipe et la confiance qu’on lui accorde augmentera.

SOMMAIRE

C'est difficile de généraliser à propos des caractéristiques des leaders. Ils ont toute une variété d'attributs bien à eux.  Quoi que quelques-uns sont brillants, au langage articulé, d'autres peuvent être ennuyeux ou minables. Cependant, on identifie des constances parmi les leaders qui réusissent:

  • Leur ambition personnelle les conduit, eux-mêmes et leurs organisations, au succès
  • Ils sont visibles et présents. Il n'y as pas de doute dans l'esprit des gens que c'est eux qui ont les commandes.
  • Ils sont disponibles, ils font preuve d'une bonne écoute, ils savent débattre et amasser les faits. Ils reconnaissent les moments où la décision doit se prendre.
  • Ils prennent les décisions qui sont les bonnes, à moyen terme.
  • Ils reconnaissent les meilleurs et les poussent à gravir les échelons, par l'excellence et le bon travail.
  • Ils voient les choses simplement et en font état à leurs subordonnés.
  • Ils sont justes et patients. Ils font preuve d'un sens de l'humour agréable qui unit les gens dans les moments difficiles. Ils sont conscients que ce sont les subordonnés qui leur donnent la permission d'exercer leur leadership.
  • Ils n'hésitent pas à donner les moyens qui sont requis aux employés, afin que le travail puisse se faire.

(Dr S. S. Beauchemin, 2000)
 

Edition: