Back to top

Cesser la propagation du VIH en cinq ans grâce à un plan axé sur les tests et les traitements, affirme un expert

Il est possible de cesser la propagation du VIH en cinq ans grâce à un plan axé sur les tests et les traitements, affirme un expert
Bien que la recherche pour un vaccin soit importante, nous pourrions cesser la propagation du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) en cinq ans et éradiquer complètement le VIH et le sida en 40 ans en testant et en traitant immédiatement les personnes des secteurs à risque élevé avec des antirétroviraux, affirme un expert. Étant donné que l’on chiffre le nombre global de personnes infectées par le VIH à 35 millions, les agents en santé publique se penchent sur un autre moyen que le vaccin pour stopper l’épidémie. Le Dr Brian Williams, chercheur boursier au South African Centre for Epidemiological Modeling and Analysis, a suggéré qu’élaborer des programmes de dépistage volontaire et universel ainsi qu’un traitement immédiat par antirétroviraux ferait en sorte de réduire les charges virales des personnes infectées des régions à risque élevé. Des progrès dans les traitements antiviraux ont permis aux personnes atteintes du VIH d’avoir une plus grande espérance de vie. En revanche, le problème, en ce qui concerne l’épidémie, est que les personnes vivent plus longtemps avec le VIH et cela entraîne une plus grande probabilité de le transmettre aux autres. Il explique qu’un traitement approprié rend une personne 25 fois moins infectieuse. Bien qu’il y ait eu augmentation proportionnelle rapide de l’approvisionnement des antirétroviraux, et que cet approvisionnement ait dépassé les attentes au cours des cinq dernières années, le taux de transmission du VIH et de la tuberculose liée au sida n’en a pas été réduit, car le traitement est donné trop tard au cours de l’infection, affirme Williams. Traiter les personnes atteintes du VIH bien plus tôt les rendrait pratiquement non contagieuses, ajoute-t-il, expliquant qu’on estime qu’un tel plan axé sur les tests et les traitements permettrait de cesser la propagation du virus en cinq ans et d’éliminer complètement le VIH et le sida en 40 ans.
Source : Medical News Today, le 22 février 2010
http://www.phac-aspc.gc.ca/ccdrw-rmtch/2010/ccdrw-rmtcs0810-fra.php#c 

Edition: