Back to top

Un partenariat innovateur du Centre francophone de Toronto qui supporte les francophones hospitalisés

Section: 

Numéro 18, semaine du 6 mai au 12 mai 2008

http://www.lexpress.to/archives/2503/

 

Coup de pouce pour les patients francophones hospitalisés à Toronto

Le Centre francophone de Toronto vient de conclure un nouveau partenariat qui devrait améliorer le séjour de membres de la communauté dans des hôpitaux. L'organisme partenaire est le service caritatif CHIP qui a remis au Centre francophone un chèque de 4 000 $.

Le 1er mai dernier, le Centre francophone a officiellement conclu une entente avec l'organisme CHIP qui soutient les personnes à faibles revenus lors d'une hospitalisation. Lorsqu'un malade est hospitalisé, il découvre que ni les hôpitaux ni les assurances ne couvrent les frais de communication (téléphone, accès à Internet...).

C'est un projet-pilote de trois mois renouvelable qui vient d'être signé avec le Centre francophone. «Cet argent permettra à des personnes à faibles revenus, désignées par un travailleur social, d'obtenir des cartes téléphoniques pour faire des appels interurbains, un téléphone dans la chambre ou encore un accès à Internet», explique Jean-Pierre Laporte, secrétaire de CHIP.

«Cela peut notamment être très utile pour des immigrés récemment arrivés et désireux de contacter leur famille à l'étranger.»

Si le besoin s'en fait sentir, le partenariat sera renouvelé afin d'offrir ce service à plus de patients. Créé en 2004, l'organisme noue au fil des ans de nouveaux partenariats. Et pour le francophone Jean-Pierre Laporte, le Centre francophone était un acteur incontournable: «Ce centre a une vision holistique des choses, puisqu'il regroupe sous un même toit une très large gamme de services. Je me suis dit que notre programme serait donc facile à agencer.»

L'an passé, CHIP a pu aider environ 25 patients à faibles revenus. «C'est sûr, il y a encore beaucoup de choses à faire mais on essaie d'avancer de manière efficace sans créer de bureaucratie.»

CHIP a bien l'intention de développer de nouveaux partenariats et a également mis en place un comité destiné à traiter le problème à la racine: ce comité fera du lobbying auprès du gouvernement provincial pour inclure les frais de communication dans les services hospitaliers.

 

Edition: