Back to top

Rapport du comité permanent de la santé de la Chambre des communes "Des enfants en santé: une question de poids - mars 2007"

Section: 

L’obésité juvénile a atteint des proportions « épidémiques » au Canada. Les taux
d’obésité sont à la hausse dans le monde entier, mais le Canada a l’un des taux les plus
élevés des pays développés, se classant au cinquième rang parmi 34 pays de l’OCDE.
Selon des données récentes, 26 p. 100 des jeunes Canadiens de 2 à 17 ans ont un
surpoids ou sont obèses. Il est encore plus inquiétant de constater qu’environ 55 p. 100
des enfants des Premières nations dans les réserves et 41 p. 100 des enfants autochtones hors réserve ont un surpoids ou sont obèses. Les enfants obèses courent un risque accru d’avoir un surpoids ou d’être obèses àl’âge adulte.

Le Comité partage les craintes de nombreux spécialistes qui prédisent que les
enfants d’aujourd’hui formeront la première génération depuis des siècles à obtenir de
moins bons résultats que la génération précédente sur le plan de la santé et à avoir une
espérance de vie moins longue que celle de leurs parents. Les incidences du surpoids et
de l’obésité sur la santé — soit un éventail de maladies chroniques évitables et une mort
prématurée — ont bien été démontrées. Elles sont graves pour les adultes qui développent des problèmes de poids, mais elles représentent une menace encore plus grande pour lesenfants, qui peuvent être atteints de maladies chroniques à un âge précoce inhabituel. Ils peuvent notamment souffrir de diabète de type 2, de maladies du coeur, d’affectionsarticulaires et de problèmes de santé mentale.

Le 15 juin 2006, le Comité permanent de la santé de la Chambre des communes a
amorcé une étude sur l’obésité juvénile au Canada, et plus particulièrement sur la
responsabilité du gouvernement fédéral envers les enfants des Premières nations et des
Inuits. Dans le cadre d’audiences thématiques tenues de septembre 2006 à février 2007,
le Comité a cherché à recueillir de l’information sur l’ampleur de la situation, à comprendre l’influence d’une vaste gamme de déterminants de la santé, à examiner les approches adoptées dans les provinces et les territoires ainsi que dans certains pays, et à définir le rôle du gouvernement fédéral dans ce dossier.

Conscient du fait qu’il s’agit d’un problème complexe de santé publique, le Comité
ne s’est pas limité au milieu traditionnel de la santé et il a entendu un large éventail de
témoins qui ont traité du rôle du revenu, du niveau de scolarité et de l’environnement social et physique dans l’augmentation des taux d’obésité chez les enfants du Canada.

En plus d’entendre plus particulièrement des membres des Premières nations, des Inuits et d’autres groupes autochtones, il a écouté les témoignages de personnes représentant
notamment les professionnels de la santé, des organismes oeuvrant dans le domaine de la nutrition et du conditionnement physique, les industries de l’alimentation, des télécommunications et de la publicité, des groupes de loisirs et de sport, des
gouvernements municipaux et provinciaux et des initiatives pour la sécurité alimentaire. Il
a également tenu deux vidéoconférences avec des représentants des consommateurs, de l’industrie et du gouvernement du Royaume-Uni, pays qui compte plusieurs années
d’expérience dans la lutte contre l’obésité juvénile.

Fait plus important encore, le Comité est allé au-delà du portefeuille de santé
fédéral dans sa démarche horizontale. En plus des représentants de Santé Canada, de
l’Agence de santé publique du Canada et des Instituts de recherche en santé du Canada, il a invité une vaste gamme de ministères et d’organismes fédéraux à prendre la parole au sujet de leur rôle dans une démarche vaste et globale relative à ce grave problème. Le
ministère des Finances, Affaires indiennes et du Nord Canada, Sport Canada, Patrimoine
canadien, Infrastructure Canada, l’Agence canadienne d’inspection des aliments, le
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes et Statistique Canada ont parlé du rôle particulier qu’ils jouent dans les multiples dimensions essentielles à des mesures fédérales efficaces visant un poids santé chez les enfants.

 

Pour plus de renseignements, consulter le rapport "Des enfants en santé : une question de poids", du Comité permanent de la santé : http://cmte.parl.gc.ca..
 

Edition: